Rédaction par Inès Aboujja-Tessier

Ancienne cuisinière ayant un BAC en bouddhisme, psychologie et santé mentale de l’Université de Toronto et ayant commencé une maîtrise en travail social, Victoria O’Duffy est une bénévole de la Maison St-Raphaël pleine de surprises!

Bénévole à l’accompagnement depuis plus de 2 ans, ses principales tâches consistent à accompagner les patient.e.s, à échanger avec eux en créant des liens forts et sincères pour leur permettre de se confier. D’après elle, ce poste demande aussi une capacité à comprendre les besoins des personnes sans forcément qu’ils les communiquent.

Lors de ses études, Victoria a pu contempler et étudier la place de la mort dans la vie. Mais c’est surtout durant sa maîtrise que son désir de travailler avec des gens en fin de vie est apparu.

Ce qu’elle aime le plus à la Maison St-Raphaël, c’est être avec les patients, partager et écouter leurs histoires de vie, d’où ils viennent, leurs expériences, etc. Car d’après elle, chaque personne est extraordinaire à sa façon.

Durant ses temps libres, Victoria aime beaucoup cuisiner (surtout la recette de brownies de Katharine Hepburn), faire du jardinage et de la céramique. Elle apprend aussi l’irlandais et joue de la harpe depuis 2 ans.

Si Victoria devait conseiller une œuvre abordant le thème de la mort, elle recommanderait le livre « When breath becomes air » écrit par Paul Kalanithi. Un livre qui lui a donné des frissons et a entrainé une grande réflexion sur les traces qu’on laisse après la mort.

Une journée parfaite pour Victoria, c’est la simplicité d’une balade en forêt ou encore, cuisiner avec son fils de 8 ans!

Partagez cette nouvelle